la_demoiselle_d_honneur

La demoiselle d’honneur était la plus belle

Le mois estival approchait et je me rendais à un de ces (trop) nombreux mariages d’amis qui filent le parfait amour. En approchant la trentaine, vous vous apercevez que tous vos amis se fiancent, se marient, font des enfants, alors que vous… vous avez seulement le droit d’assister à leurs réunions du bonheur !

Bref, l’histoire se déroule un 21 juin, premier jour de l’été. Je me prépare comme il se doit pour le mariage : costume, cravate, chaussures cirées. Je suis un peu en retard mais pas trop. Tout est parfait !
Je pénètre dans l’église et m’assois dans les premières rangées, juste derrière la famille.
La cérémonie commence, les futurs mariés sont présents, le prête commence ses longs sermons, la monotonie s’installe et l’ennui gagne les invités…

… Quant arrivent les demoiselles d’honneur !

Elles ne sont pas particulièrement jolies mais au milieu d’elles se dégagent une créature de rêve : grande, blonde, fine et élancée… avec un regard d’ange et un sourire à faire craquer n’importe qui.
Pour moi, la cérémonie s’est arrêtée là car il m’était impossible de poser un regard autre que sur elle.
Cette fille était de loin la plus belle du mariage, bien devant la mariée et les autres demoiselles d’honneur !

Après avoir remarqué mes regards insistants lors de la messe, cette jolie blonde ravageuse a quasiment passé toute la journée en ma compagnie. Nous mangions ensemble, dansions ensemble, trinquions ensemble. Ce mariage aurait pu être le nôtre !

Au fur et à mesure de la journée, et l’alcool aidant à se désinhiber, nos rapports sont devenus de plus en plus audacieux, corporels et sensuels. Tout le monde nous avait remarqué et certains hommes me jalousaient secrètement, tellement cette blonde était superbe.
En fin de soirée, nous nous sommes éclipsés discrètement aux toilettes pour pouvoir enfin relâcher  toutes nos pulsions sexuelles. Enfermés dans un des toilettes femmes, et séparés des possibles visiteurs que par une mince paroi, nous avons commencés à nous embrasser, à nous caresser.
Après quelques minutes, j’étais en elle, nous ne faisions enfin plus qu’un. La pénétrer m’a procuré un intense moment de soulagement. De longues étreintes un peu bruyantes s’en sont suivies et je suis sûr que certains invités ont dû nous entendre.

En effet, lorsque nous sommes sortis des toilettes, nos amis étaient là, à rire, à nous applaudir, à se moquer de nous, même si je suis sûr que la plupart d’entre eux étaient jaloux du plaisir que nous venions de partager.
Ma jolie demoiselle d’honneur est devenue rouge de honte, s’est enfuie dans la salle, et ne m’a plus adressé la parole du mariage. Même si je suis certain qu’elle a adoré le moment, la honte l’emportait sur le reste de ses sentiments.

Cette histoire s’est déroulée il y a 5 ans. Je n’ai plus jamais eu de nouvelles d’elle mais malgré cela, il ne se passe pas un été sans que je pense à cette jolie demoiselle d’honneur.

D'autres histoires érotiques sur Femme-Parfaite.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Required Fields.
Your email will not be published.